Comundi / Stratégies Formations - 23/03/2017

 

La réussite de la transformation digitale d’une entreprise est avant tout un enjeu de management. L’humain peut être le facteur clé de succès du projet comme la cause de son échec.

Parmi les écueils fréquents, on rencontre tout d’abord le cas du dirigeant sous influence qui a lancé une transformation digitale de son entreprise sans être lui-même convaincu. Le dirigeant doit être capable de s’approprier le digital pour l’intégrer dans sa vision du métier et de sa stratégie. 
Un deuxième écueil fréquent est de ne pas mobiliser l’ensemble des collaborateurs en créant une fracture digitale. Le prérequis essentiel est une étape d’acculturation digitale de l’ensemble des collaborateurs, afin de les aider à concrétiser les impacts du digital sur leur métier et leur fonction, de traiter les peurs éventuelles, mais aussi de donner du sens et de créer un socle commun de compréhension. 
Enfin, le troisième écueil fréquent est de s’appuyer uniquement sur des ambassadeurs « sachant », qu’ils soient experts en marketing digital, de la DSI ou de la génération Y. Dans la phase de conception ou de déploiement du projet, les relais de la transformation digitale de l’entreprise doivent être représentatifs des métiers, des fonctions et des entités de l’entreprise.

Avant de se lancer, il est donc important de bien connaître ses employés et leur relation au digital, par exemple au moyen d’un diagnostic de leur maturité digitale.

 

Source : Frédéric Campart @Stationnext